Comment contrôler son éjaculation ?

Beaucoup de mecs ont envie de retarder le moment ou ils éjaculent : comment contrôler son éjaculation ?

L'éjaculation ne se décrète pas, elle survient quand on est excité et que cette excitation dépasse un certain seuil.

En général on éjacule naturellement au bout de 2 à 4 minutes, un héritage préhistorique. La vie était alors dangereuse, on ne prenait pas tout son temps pour la gaudriole et on privilégiait l'efficacité, la reproduction et la survie.

Mais aujourd'hui on cherche en permanence à se dépasser, à être le meilleur, la performance, pour passer pour un excellent coup.

Nous allons voir comment contrôler son éjaculation d'abord de façon naturelle avec son partenaire puis nous verrons les aides complémentaires et enfin nous évoquerons ensemble les autres possibilités.

Comment contrôler son éjaculation de manière naturelle ?

Bien souvent quand on sodomise son partenaire, on se concentre sur le plaisir que l'on éprouve, mais pas sur celui du sodomisé. Il n'y a pas d'échange. On oublie son partenaire et, trop excité, on pense à son éjaculation, ce qui renforce l'excitation et fait éjaculer plus vite.

La solution est de partager le plaisir à deux.
Il faut commencer par bien se connaître et savoir quand on va éjaculer pour ne pas dépasser le seuil éjaculatoire.

Vous pouvez pour cela utiliser la technique du squeeze, seul ou à deux. Le squeeze est une technique développé par deux sexologues américains, William Masters et Virginia Johnson durant les années 70. Elle consiste à serrer ou faire serrer la base du sexe juste avant l'éjaculation pour faire redescendre l'envie mécaniquement.

En détails, serrer la base du pénis anéantit les contractions de l'urètre (le canal par ou le sperme est éjaculé et des vésicules séminales (ils produisent les 2/3 du sperme). L'éjaculation est bloquée.

Après quelques semaines de pratique, vous devriez pouvoir contrôler votre excitation mentalement et après quelques mois vous la maîtriserez pleinement.
Vous pouvez essayer cette technique seul pendant que vous vous masturbez ou ensemble pendant que vous faites l'amour.

Masturbez vous plus souvent pour accroître votre endurance sexuelle et mieux connaître votre corps et ses réactions. Repérez les signes annonciateurs de l'éjaculation et ralentissez ou serrez la base de votre sexe à ce moment la. Mais n'allez pas aussi loin que Masanobu Sato ! Ce japonais est champion du monde de masturbation avec un record à 8 heures et 58 minutes !

Ce contrôle de soit, associé au partage, vous permet de contrôler votre éjaculation. Et il y a d'autres secrets pour maîtriser le moment ou on éjacule.

Quelles sont les aides complémentaires pour contrôler votre éjaculation ?

Le sport : il vous aide à connaître votre corps et à être plus endurant, à gérer votre effort, ce qui est essentiel quand on fait l'amour pour ne pas être fatigué au bout de quelques minutes. Il vous rend plus attirant et vous donne également une meilleure estime de vous et renforce votre confiance. C'est une bonne aide pour contrôler son éjaculation et donner plus de désir à votre partenaire.

L'alimentation : elle est plus importante qu'on ne le croit. Un régime équilibré vous permet d'être en bonne forme physique et certains aliments comme l'ail favorisent la production de sperme. Les excitants comme le gingembre, le café vous permettent d'avoir une érection plus tonique. Essentiel pour maîtriser le moment ou on éjacule.

Mais que faire quand il s'agit d'un plan cul et que vous voulez assurer ou que vous êtes en quête de performances pour une partouze, une soirée au sauna gay ?

Comment contrôler son éjaculation de manière mécanique ?

Il existe de nombreuses solutions : voici un classement de la meilleure à la moins fiable.

Se masturber avant de faire l'amour : quelques heures avant votre plan gay, masturbez vous et éjaculez. Mécaniquement, vous serez moins excité et vous pourrez tenir plus longtemps. Cette solution marche, mais selon votre âge et votre fatigue, vous pouvez arriver à l'effet inverse et ne plus pouvoir bander.

En outre vous pouvez utiliser une capote retardante à la benzocaïne pour calmer vos ardeurs, et/ou vous tourner vers un gel lubrifiant rafraichissant . Ce produit, souvent à base de menthe, offre une action rafraichissante qui calme les ardeurs sexuelles. Si le froid déplait à votre partenaire, mettez un préservatif.

Et puis il existe un spray retardant sexuel qui diffère l'éjaculation : les effets sont immédiats, c'est très efficace. Enfin si vous êtes amateurs d'anneaux sexuels, vous pouvez vous tourner vers un anneau de sexe en acier ou en silicone, votre érection est plus longue et votre éjaculation est retardée.

Pendant l'action vous jouez sur trois facteurs différents : le rythme, la position et la température.
D'abord le rythme, plutôt que de vous concentrez sur vous et d'accélérer, écoutez votre partenaire et donnez lui du plaisir. Faites une pause dans l'action, des mouvements souples et lents. Cela retarde l'éjaculation et apporte un peu de nouveauté à la pénétration. Embrassez le, caressez le. Toutefois attendez vous à débander un peu avant de retrouver votre érection.
La position ensuite : certaines positions nous procurent beaucoup de plaisir, d'autres sont moins excitantes mais conviennent mieux au sodomisé. Mélangez les deux pour contrôler votre éjaculation. Tout est une question de tension des muscles et de placement pendant la relation.
Enfin la température : votre sexe n'apprécie pas le froid, il vous fait débander. Vous pouvez en jouer en sortant presque entièrement votre sexe des fesses de votre partenaire avant de le pénétrer doucement. Cela le surprendra, lui donnera beaucoup de plaisir et la différence de température vous calmera.

Prendre son temps lors des préliminaires permet d'être moins sensible ensuite et rend le contrôle de l'éjaculation plus facile. N'hésitez pas à lire notre guide des préliminaires pour en savoir plus sur le sujet. Cette solution est à double tranchant, car des préliminaires trop chauds peuvent faire éjaculer. Des préliminaires trop longs risquent de saturer les zones érogènes et de faire perdre sa sensibilité à votre partenaire. Il faut en user avec sagesse.

Enfin il est possible de penser à un sujet, une image qui vous fait débander. Cela fait décroître votre excitation et vous octroie un répit supplémentaire. Ca ne marche pas à tous les coups et surtout vous quittez l'action.

Les exercices de respirations par le ventre n'ont pas du tout fonctionné sur moi, j'ai trouvé cela compliqué, mais c'est une dernière solution pour contrôler son éjaculation.

Et vous quels sont les moyens que vous utilisez pour contrôler votre éjaculation ? On attend votre avis dans les commentaires.

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*