Que sont les puppys ?

Que sont les puppys ?

L'idée d'être un puppy, un pup n'est pas nouvelle.
Les êtres humains aiment se déguiser et incarner d'autres personnages ou animaux depuis des siècles.
Cela commencent à la petite enfance puis devient interdit en grandissant.
Ce n'est toléré que lors des événements festifs ou il est socialement correct de se lâcher et de faire la fête.

Pourtant nous avons tous besoin d'une soupape de sécurité pour évacuer la pression de la société, exprimer notre personnalité. Pour certains c'est le jardinage, pour d'autres le sport, les arts ou encore les déguisements.
C'est pourquoi ces 15 dernières années, le mouvement des Puppys s'est singulièrement développé.
A tel point que Channel4 en a tiré un documentaire malheureusement indisponible en France.
Des hommes, des femmes, qui portent des tenues de chiens, se font caresser, gratter le ventre, les oreilles, ramènent la baballe, aboient et se comportent comme des pups.
Souvent, cela reste du domaine privé, mais de plus en plus de puppys osent sortir de chez eux habillés en chien.
Promenés en laisse, ils font semblant de lever la patte sur les lampadaires, marchent à quatre pattes dans les parcs. Ce qui outrage les personnes bien pensantes, un peu trop fermées d'esprit et les vrais chiens.

Mais alors pourquoi devenir un puppy ?
Le but c'est d'offrir un lâcher prise à la personne. De lui permettre de se désinhiber.
Faire le vide dans sa tête et agir à l'instinct est très libérateur.
Une forme de retour à l'enfance, vous laissez libre cours à votre partie animale.
Ainsi, vous ne parlez plus, n'utilisez plus vos mains et marchez à 4 pattes. Vous abandonnez un peu d'humanité, temporairement. Vous vous laissez guider, apprivoiser. Vous jouez.

En outre être un puppy vous force à communiquer autrement et donc à penser différemment, à changer votre point de vue pour vous faire comprendre. Ainsi vous changerez de positions pour exprimer vos sentiments, que vous soyez apeuré, dominant, sur le qui-vive, calme, anxieux, joueur, excité. C'est tout un nouvel univers sans paroles qui s'ouvre au puppy. Vous faites appel aux émotions, à l'instinct, au regard, aux mimiques, au moi intuitif exactement comme un chien fait pour communiquer avec vous.
Un doggy peut remuer la queue, montrer ses sentiments d'une façon nouvelle, lécher la main de son handler, sans craindre d'être jugé et catalogué.
Ceci a l'air simple mais suppose que vous réfléchissiez à vos actions, votre comportement alors que vous lâchez prise.

En outre être un pup vous protège des autres : vous êtes une créature mignonne, joueuse, affectueuse, espiègle et sympa. Tout le monde vous aime.
Vous avez donc le courage de faire des actions que vous n'oseriez pas dans votre vie quotidienne, protégé par votre masque et votre costume de "super doggy ».
Les pups y trouvent de la joie, du réconfort face à une société brutale et agressive.
Ils n'ont plus à se soucier d'argent, de leur travail, de nourriture le temps du jeu.
C'est une façon comme une autre d'apprécier un vrai bon moment de camaraderie en compagnie d'autres passionnés.

Enfin pour certains pups, être un doggy n'est pas un jeu, c'est une partie de leur personnalité. Ils ont besoin de l'exprimer.
C'est aussi une relation profonde et souvent amoureuse avec son handler.

Qui sont en général les puppys ?
Les puppys sont des personnes de toutes races, de tous âges et de tous sexes.
Toutefois, on constate que ce sont principalement des hommes gays à 75%.
Ils ont une vie et une situation sociale, des amis, des sentiments, un travail, ce sont des êtres humains comme tout un chacun.

Quel est le matériel d'un puppy ?
Beaucoup de puppys expliquent avoir commencé à jouer nu ou avec un équipement de prêt (masque, protections).
Vous n'avez donc pas forcément besoin d'un équipement très élaboré.
Toutefois voici le matériel le plus communément vu sur un puppy.

D'abord un masque en forme de tête de chien. Un masque en cuir fermé ou ouvert.

Puis des protections pour les coudes, les genoux, les mains pour pouvoir se promener à 4 pattes.

Ensuite une combinaison ou des vêtements moulants en latex, en lycra avec la robe de la race de chien qu'il incarne.

Ajoutez parfois un collier en cuir avec une médaille dument gravée portant le nom du chien, voir le numéro et le nom du propriétaire. Il est rare de voir un puppy sans médaille.

Une queue de chien que le pup peut agiter pour exprimer ses sentiments. Il s'agit parfois d'un plug anal.
A ce sujet, une suggestion. Si vous ne possédez pas déjà un petit plug anal, achetez en un portez le avant de passer au plug anal avec une queue de chien.
Ces modèles sont souvent assez larges, vos muscles ont besoin de s'échauffer.
De même pensez à investir dans un bon gel lubrifiant compatible avec les sextoys et dans un nettoyant pour sextoys de bonne qualité. Ainsi vous jouerez plus confortablement.

Puis un os en caoutchouc ou des jouets avec lequel le pup peut se faire les dents et s'occuper.
Pour finir une gamelle pour boire et manger. Un conseil, mangez normalement, assis sur une chaise avec un couteau et une fourchette. L'être humain n'est pas fait pour manger à 4 pattes, son système digestif dépend de la gravité pour avaler. Donc si vous ne voulez pas vous étouffer ou avoir des indigestions, mangez assis.

La dimension sexuelle du jeu est optionnelle. Souvent le côté jeu prend le pas sur le sexe.
Certains puppys ont un extenseur de pénis en forme de sexe canin pour avoir un "vrai sexe de chien" quand il pénètre un autre puppy. Cela fait partie de la dimension du jeu, de l'identification au fait d'être et de vivre comme un pup.
Enfin pour empêcher les puppys de se caresser, certains vont porter une cage de chasteté adaptée en silicone ou une demi cage ouverte en silicone de chez Oxballs. Une fois de plus, c'est un accessoire qui fait partie du jeu.
Il n'est nullement imposé sur le long terme et est le fruit d'une discussion entre le dresseur et son pup. Ou d'un fantasme.

Cet équipement, c'est un peu comme la plume de Dumbo. Il vous aide et vous permet de devenir un puppy, mais vous n'en aurez pas forcément besoin pour laisser sortir le doggy qui est en vous.
Seules les protections pour les bras les jambes et les mains sont chaudement recommandées quand vous marchez à quatre pattes.

Etre un puppy au quotidien, comment ça se passe ?
Un puppy a souvent un maitre, mais ce n'est pas obligatoire.
De même que tous les êtres humains n'ont pas besoin d'être en couple pour être heureux, un pup peut s'épanouir avec sa bande d'amis canins.

Il faut d'abord commencer par trouver la ou les personnes avec laquelle ou lesquelles vous pourrez vous épanouir, bâtir une relation de confiance, développer et renforcer votre personnalité.

Tout le monde peut jouer au pup en privé.
Les partenaires se parlent avant le jeu, chacun exprime ce qu'il attend, ce qu'il souhaite explorer, comment y parvenir, ses peurs et ses envies.

Toutefois, il peut arriver que le handler sorte son pup en laisse pour une petite promenade.
Heureusement le masque permet de préserver son identité.

Il existe ensuite deux types de handler ou maitresse.
Soit on est dans le cadre d'une relation handler et puppy, soit dans une relation BDSM avec ordre, humiliation et domination.
Le puppy-play que l'on pourrait traduire grossièrement par jeu du pup est la version grand public du dog training pratiqué par les adeptes SM.
Au premier le côté convivial, drôle, avec rapport sexuel vraiment optionnel, au second le dressage en bonne et due forme avec consentement mutuel, punition et souvent rapport sexuel. Les deux jeux et les accessoires utilisés diffèrent radicalement.
Selon les envies du dresseur et du pup, on peut intégrer des éléments SM dans une relation pup et handler.
Les limites se fixent ensemble. La frontière entre les deux pratiques est fine et les seules règles qui prévalent sont le respect et le plaisir.

Un maitre chien peut avoir plusieurs pups qu'il dresse en parallèle. On appelle cela une meute.
Il doit créer l'environnement nécessaire pour que le puppy soit en confiance, se lâche complètement durant les jeux en oubliant ses soucis personnels. Il doit jouer avec lui, essayer de le faire obéir, le pousser à s'amuser en suivant son instinct canin et le rappeler à l'ordre si besoin. Comme on le ferait avec un chiot.

Dans le cas d'une meute, la gestion de la jalousie et de l'attention entre les différents membres de la meute doit être réfléchie et gérée en amont par le dresseur. Surtout quand un nouveau pup est introduit.

Les puppies entre eux sont appelés frangins.
Il existe aussi des meutes sans handlers, dirigées par un alpha qui va s'occuper des pups inexpérimentés.
C'est finalement une banale bande d'amis qui partagent une passion commune.
Chaque puppy aura un rôle dans la meute.

Chaque catégorie dépend de la prestance, de la force de caractère et physique des pups.
Selon la taille de la meute, il peut y avoir plusieurs pups avec le même rôle.
Les rôles sont interchangeables au gré du temps, des envies et des opportunités.
Ainsi un doggy peut être un alpha (un dominant), un bêta (le puppy juste sous l'alpha dominant), un oméga.

Les différents membres de la meute jouent ensemble, s'aident, prennent soin les uns des autres. Il se crée un sentiment d'appartenance, comme dans une famille.
En outre, les puppys s'interdisent d'interagir avec les vrais chiens et chiennes. Il n'est jamais question de zoophilie ou de manger de la nourriture pour chien, contrairement à ce que leurs détracteurs prétendent.

Le dressage a lieu pour que le jeu de rôle avec le maitre chien ne soit pas vide de sens.
Le handler apprend au chien à aboyer, à se comporter correctement. Pas de soumission ici.
On peut aller jusqu'au bondage, à l'enfermement dans une cage comme un vrai chien ou à la momification. Mais ici le plaisir passe avant tout, ce sont des pratiques que le pup va demander.
Certains pups répondent correctement, d'autres sont plus malicieux et coquins. Pourvu que tous y trouvent du plaisir et s'amusent.
Et bien sur le pup a droit à des récompenses, des gratouilles, des caresses.

En conclusion, être un puppy est une pratique comme un autre.
Elle permet à ses pratiquants de développer et d'exprimer leur personnalité.
De gagner en confiance et de pleinement s'assumer.
Porter une tenue et se comporter comme un chien peut surprendre ou choquer mais cela reste une passion, un hobby, comme le jardinage, le théâtre ou le tennis.
Tout ce que demande les pratiquants, c'est d'être accepté et de pouvoir jouer ! Woof !

Vous avez des remarques sur cet article, vous souhaitez ajouter des précisions, vous désirez témoigner ? Les commentaires sont ouverts ! Partagez, likez cet article sur vos réseaux sociaux !

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*