Tableau des principales IST et de leurs risques de propagation par pratique

liste des IST

Les infections sexuellement transmissibles ont un risque plus ou moins fort de se propager selon vos pratiques sexuelles.

Voici un tableau des principales IST et de leurs risques de propagation par pratique. Il récapitule par IST le risque d'être contaminé selon ce que vous faites.

VIH VHB VHC Syphilis Gonorrhée / Chlamydiae
Embrasser avec la langue  Risque nul  Risque faible  Risque nul  Risque nul  Risque nul
Se faire sodomiser ou sodomiser sans capote  Risque fort  Risque fort  Risque faible  Risque fort  Risque fort
Sodomiser ou se faire sodomiser avec capote  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque faible  Risque nul
Lécher le cul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque faible Risque faible
Se faire lécher le cul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul
Faire une fellation sans capote  Risque faible  Risque faible  Risque nul  Risque fort  Risque fort
Se faire sucer avec capote  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque faible  Risque faible
Sucer avec capote  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul
Se masturber mutuellement  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque faible  Risque nul
Doigter l'anus  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul
Fister ou se faire fister sans gant  Risque faible  Risque faible  Risque fort  Risque faible  Risque faible
Fister ou se faire fister avec gant (sans échange de gant)  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul  Risque nul
Partager son gode sans capote  Risque faible  Risque fort Risque faible  Risque fort  Risque fort
Partager du matériel d'injection  Risque fort  Risque fort  Risque fort  Risque fort  Risque nul

Rappel des principales IST

A l'exception de l'hépatite B, il n'y a pas de vaccin. Vous pouvez attraper ces infections sexuellement transmissibles plusieurs fois si vous prenez des risques et ou que vous ne vous protégez pas. Enfin il existe des IST dont le tableau des principales IST et de leurs risques de propagation par pratique ne traite pas par manque de place. Plus que jamais, protégez-vous en mettant un préservatif, ne partagez pas vos sextoys ou votre matériel d'injection par exemple si vous pratiquez le spam.

La gonorrhée
On l'appelle aussi chaude pisse ou blennorragie.
- Symptômes : elle se manifeste par des brûlures et des écoulements au niveau du sexe
- Zone de contamination possible : anus, gorge, sexe
- Dépistage : on effectue un prélèvement d'urine, un prélèvement dans l'anus et un prélèvement dans la gorge
- Traitement : injection d'antibiotiques dans les fesses
- Vaccin : non

La syphilis
- Symptômes : un chancre ou une petite plaie indolore à l'endroit ou la contamination a eu lieu. Il disparait rapidement. Puis vous pouvez être sujet à des éruptions cutanées (boutons) sur tout le corps ou ne noter aucun signe.
- Zone de contamination possible : autour de l'anus, gorge, sexe
- Dépistage : prise de sang
- Traitement : une douloureuse injection de pénicilline
- Vaccin : non

Les chlamydiae
- Symptômes : aucun. Difficile de se rendre compte qu'on est contaminé !
Cette infection sexuellement transmissible peut entrainer la stérilité ou des infections génitales.
- Zone de contamination possible : anus, gorge, sexe, contact peau à peau
- Dépistage : on effectue un prélèvement d'urine, un prélèvement dans l'anus et un prélèvement dans la gorge
- Traitement : antibiotiques en comprimé
- Vaccin : non

Les hépatites
Symptômes : aucun. Difficile de se rendre compte qu'on est contaminé ! Près de 50% des personnes infectées ne s'en rendent pas compte. Soit on guérit spontanément soit l'hépatite fait son nid et devient chronique. Les hépatites attaquent le foie et se transforment en cancer du foie ou en cirrhose en l'absence de traitement.

Hépatite B
- Zone de contamination possible : anus, gorge, sexe
- Dépistage : par prise de sang, dépistage possible 6 semaines (soit plus d'un mois !) après l'infection
- Traitement : un traitement est possible si nécessaire, mais on ne guérit pas d'une hépatite B chronique
- Vaccin : oui, faites le au plus vite

Hépatite C
- Zone de contamination possible : anus, sexe
- Dépistage : par prise de sang, dépistage possible 6 semaines (soit plus d'un mois !) après l'infection
- Traitement : très dispendieux le traitement existe et permet de guérir
- Vaccin : non

Le VIH ou Sida
Le virus du sida s'attaque aux défenses immunitaires, vos T4 et T8.
- Symptômes : aucun ou une fièvre. Difficile de se rendre compte qu'on est contaminé !
- Zone de contamination possible : anus, gorge, sexe
- Dépistage : par prise de sang ou dépistage rapide (TROD)
- Traitement : trithérapie à vie, par prise quotidienne. On ne guérit pas du Sida mais on peut avoir une charge indétectable, ce qui annule tout risque de contamination du partenaire si vous ne mettez pas de préservatifs.
-Vaccin : non

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

4 Comments

    • Un ajout intéressant !
      Il faut que je regarde quels sont les risques en terme de VIH, VHB, VHC, Syphilis et Gonorrhée / Chlamydiae
      A moins que vous n’ayez ces informations ?

  1. Évoquer le manque de place pour ne pas parler de VHA, de méningocoque ou de HPV pour lesquelles il existe des vaccins (principalement pour les jeunes pour les deux dernières) et qui sont très courantes est une mauvaise excuse. En plus, vous minimisez les risques de transmission entre HSH pour certains cas… Bref, cet article n’est pas une référence, loin de là.

    • Ce « petit » tableau m’a déjà pris près de 3 heures, le temps de chercher les infos, de les recouper et le construire pour que l’information soit présentée de manière digeste et didactique.
      Pourtant vous semblez insatisfait.
      N’hésitez pas à participer en me donnant les lignes que je dois ajouter ou à me souligner ou sont mes erreurs, si les faits sont avérés, alors je le corrigerais et l’enrichirais avec plaisir.
      Faisons en une référence ensemble ! 🙂

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*