Le guide du sexclub gay

sexclub mode d'emploi

Voici le guide du sexclub gay, ou comment danser et prendre du plaisir entre hommes !

Comment se préparer à aller dans un sexclub gay ?

Sélectionner son sexclub

Commencez par sélectionner le sexclub qui vous intéresse sur internet si vous en avez plusieurs dans votre région.
Certains sexclubs sont plus connus pour attirer un type particulier de clients en fonction de leur historique et de la musique qu'il diffuse : blacks, beurs, minets, amateurs, matures, seniors, bears, etc...

D'autres organisent des soirées thématiques (blackout, pisse, nu sur la piste, soirée asiatique, black, beur, année 80, disco, hard, house ...).
En général, dans un bon sexclub, tous les types de mecs sont présents. C'est le gage d'une soirée réussie avec du choix, de la fantaisie.

Ne vous trompez pas de soirée ni d'heure, l'ambiance évolue énormément d'un jour et d'une heure à l'autre, selon le thème et la clientèle du sexclub.

Un conseil ? Visitez le site internet du sexclub pour tout découvrir en photos et en vidéos. Voyez si c'est un sexclub nu ou habillé.

Vous découvrirez ainsi le thème des soirées et aurez accès à toutes les informations pratiques, comme les tarifs, les horaires, les moyens d'accès. Vous pourrez aussi lire les commentaires des clients sur les soirées passées et le personnel. Tapez "nom du sexclub + avis" cela vous aidera à y voir plus clair.

En parlant d'avis, peut-être avez-vous des amis qui vont fréquemment dans ce sexclub ? Ils pourront vous donner leur avis, voir vous pourrez y aller ensemble pour vous sentir plus à l'aise. Une fois dedans, chacun prend son plaisir individuellement !

Quel matériel prendre pour aller dans un sexclub ?

Les capotes et le gel lubrifiant sont fournis sur place, à priori vous n'avez besoin de rien !

Toutefois, si vous êtes allergique au latex, prenez des préservatifs en polyisoprène. De même si votre sexe est large et que les capotes classiques du commerce vous serrent, apportez des capotes à votre taille.

Ce sera toujours mieux et vous pourrez vous concentrer sur votre plaisir et celui de votre partenaire.

Fan de poppers, prenez en avec vous ! On va évidemment vous en taxer, donc soit vous êtes partageur, soit vous êtes filou et prenez deux flacons. Le premier poppers n'est pas cher et bas de gamme, mais vous le partagez. Le second est un excellent poppers de qualité, celui que vous aimez et que vous gardez jalousement pour vous. Autre solution pour ne pas vous encombrer avec des fioles, prenez un inhalateur à poppers discret vous pourrez ainsi respirer tranquillement votre poppers favori !

Si c'est une soirée sous-vêtements dans le sexclub alors il y a évidemment un vestiaire. Prenez de quoi vous changer ou venez directement avec votre boxer ou votre slip coquin. Pensez aussi au jockstrap très sexy si vous êtes passif et désirez mettre en avant vos fesses ! Ou au mini slip de sport pour montrer votre plastique. Autre solution, un slip équipé d'un zip pour vous faire sucer en un éclair ! Pratique et efficace.

Laissez à la maison vos objets de valeur : smartphone, ordinateur, tablette, bijoux, les vestiaires ne sont pas un coffre fort et le passage y est fréquent.

Prenez votre permis de conduire, il vous servira de pièce d'identité. C'est plus facile et moins contraignant à faire refaire qu'une carte d'identité, notamment si vous l'oubliez à l'accueil en repartant. Seule exception, si vous habitez loin et devez faire le trajet en voiture.

Prenez du liquide, 30 ou 40€ et laissez votre carte bancaire chez vous. La perte est moindre si votre vestiaire est cambriolé.
Cela vous laisse assez pour payer l'entrée et quelques consommations.

Quand au portable, investissez dans un modèle simple et basique à 30€ ou dans un modèle pas cher d'occasion. Il vous servira aussi pour les plans gays et vous pourrez même avoir deux numéros, l'un pour les plans, l'autre pour la vie professionnelle et les amis. C'est parfois important de faire une coupure entre les deux.

Quelles règles d'hygiène suivre avant d'aller au sexclub ?

Vous êtes passif ? Et vous partez de chez vous avant d'aller au sexclub ? Prenez le temps de faire un lavement anal ainsi vous aurez l'esprit plus tranquille et vous pourrez faire l'amour sans vous poser de question.

Vous êtes actif ? Lavez votre sexe, c'est plus agréable à sucer.

Vous aimez les coupes courtes ? Sortez votre tondeuse intime et rasez vous le pubis. Cela évite aussi les morpions et autres envahisseurs qui sont frileux et s'installent toujours à côté du poil. Et petit bonus excellent pour l'égo, votre verge paraitra encore plus longue, les poils la rendent visuellement plus petite.

Fixez-vous des règles avant d'aller au sexclub

Enfin dernier conseil fixez-vous des règles avant d'aller au sexclub. Que voulez-vous faire ? Quelles pratiques vous interdisez-vous ? Dans le feu de l'action, sous l'emprise de l'alcool, ce n'est guère évident de réfléchir. Y avoir pensé avant permet d'éviter de dépasser vos limites.

Comment se rendre dans un sexclub ?

Pour vous rendre dans un sexclub, la meilleure solution reste les transports en commun à l'aller et au retour ! S'il est trop tard, un taxi ou un VTC vous ramènera chez vous.
Ainsi, pas de problème pour vous garer ou pour accéder au sexclub.

Ensuite, faire l'amour dans un sexclub, danser, draguer, boire, vous fatigue. Quand vous ressortez, vous êtes sur les rotules. Il vaut donc mieux que vous ne preniez pas le volant, laissez quelqu'un d'autre vous conduire.

Exception notable, si le sexclub est dans un lieu reculé, loin des transports ou si les lieux sont avares en taxi !

Comment oser rentrer dans un sexclub ?

Souvent l'entrée du sexclub est discrète, pas d'autocollant géant avec des hommes nus en train de faire l'amour, vous n'avez que le nom de l'établissement.

L'entrée se résume à une porte et un juda, des personnes innocentes penseront à une boite de nuit. Et c'est bien une boite de nuit mais avec un petit plus !

Donc si un quidam vous voit frapper à la porte puis entrer, il n'y prêtera pas attention. A moins qu'il ne sache ce qu'est cet établissement, auquel cas, il n'est pas si innocent qu'il n'en a l'air. Peut-être est-il client lui aussi !

Vous ne voulez pas qu'on vous repère ? Fondez-vous dans le décor, portez du noir ou du gris.

Si vous êtes vraiment trop stressés ou mal à l'aise, faites-vous accompagner par un ami ou une connaissance. Enfin petite astuce, changez de ville ou d'arrondissement ou de quartier pour préserver votre anonymat. Ou rendez-vous dans ce sexclub une fois la nuit tombée.

Comment se comporter dans un sexclub?

Restez humain, vous êtes la pour prendre du bon temps et du plaisir. Pour danser, boire un verre et faire l'amour. Donc traitez les personnes que vous rencontrez avec sympathie. Souriez et soyez avenant, sympa.

D'abord parce que vous reviendrez peut-être et que vous les reverrez. Ensuite parce que les gens qu'on croise sur la piste de danse ou au bar finissent par se rendre dans la zone sexe. Donc vous allez vous croiser, plusieurs fois dans la soirée.

Toutefois, certaines personnes que vous croiserez seront hautaines, voir idiotes. Chacun fait son marché, surtout dans la cruising zone.

Certains mecs sont la pour se défouler. Qui veut enchainer des fellations ou prendre le maximum de sexe possible dans son cul en une soirée, qui veut se faire sucer par le maximum de personnes possibles et enchainer les plans.

Mais vous êtes la pour vous amuser et prendre du bon temps. Alors amusez-vous. Il n'y a pas forcément des mecs canons, mais il y aura toujours des hommes qui vous plaisent. Allez les voir et voyez s'ils sont intéressés eux aussi.

Restez courtois, si la personne refuse, c'est son droit. De même si vous devez dire "non", restez ferme mais poli. Certains insisteront. Vous avez plusieurs solutions : soit voir avec le personnel, soit faire comprendre physiquement à la personne que vous n'êtes pas d'accord, soit fuir (mais certains hommes balourds s'obstineront à vous suivre).

C'est souvent la seconde solution qui fonctionne. Retrouvez la personne qui a tenté de vous abuser contre votre gré (car c'est bien d'agression sexuelle qu'il s'agit) dans l'obscurité d'un sexclub est souvent difficile. Sans compter sur sa mauvaise foi ou s'il est sous l'emprise de la drogue ou encore si la personne est partie.

Qui fréquente les sexclubs ?

Si vous avez déjà été dans un sauna gay, vous connaissez les différents types de personnes présentes ! Vous retrouverez le même genre de personnes dans un sexclub. Toutefois la moyenne d'âge est moins élevée ! En voici un bref aperçu.

Commencons par le profil de mec dont nous venons de parler : le "mec lourd". Apparemment il ne comprend pas le français, le mot "non" ne fait pas partie de son vocabulaire et il veut à tout prix avoir des relations sexuelles avec vous. Soyez ferme voir abrasif avec lui. Ce genre de personnes ne semble comprendre que cette façon de procéder. Dommage.

L'habitué des lieux. Un homme de tout âge, qui connait le personnel, hyper à l'aise, c'est sa seconde maison, il vient pour la musique mais surtout pour le sexe.

L'homme pressé : entre deux rendez-vous peut-être ou simplement mal à l'aise d'être la. Peut-être est-ce un hétéro marié ou un mec en couple. Il veut baiser vite, un quickie voir beaucoup plus avant de quitter rapidement ce lieu de débauche et de vice gay.

Le daddy qui a envie de s'éclater : peut-être à la recherche de chair fraiche pour former un couple vieux et jeune gay, en tout cas il veut du sexe avec tout le monde. Crise de la quarantaine ? Libertin gay convaincu ? En couple ouvert ? Amateur de trouple ? Vous ne le saurez jamais mais ça peut être un bon coup, il est expérimenté et il a envie de s'amuser sans se prendre trop au sérieux.

Le mec musclé : oui ça arrive, toutefois l'homme en question est souvent exigeant et ne veut parfois que baiser avec lui même. Comprendre avec un autre homme aussi musclé que lui. Ce qui n'est pas toujours gagné. Il peut être infect et vous repoussez comme un vieux déchet. Toutefois, ce ne sont pas les meilleurs coups, justement parce qu'ils se prennent trop la tête et ont un gros problème d'égo. Gardez le sourire et passez au suivant.

Le bear : le bel homme poilu et ventru ou poilu et musclé si c'est un muscle bear. Idéal si vous appréciez les poils et les rondeurs, ou vrai repoussoir si vous les abhorrez. En général de gays compagnons avec de l'autodérision.

Le couple : ils viennent prendre du plaisir, ensemble ou séparément. Ca peut être sympa pour organiser un plan gay à 3 impromptu ! Toutefois il faut savoir s'imposer dans leur relation.

L’accro au bareback : il est parait-il, sous PREP. Aucun moyen de vérifier. Et ça ne protège pas de transmettre des IST et des MST.
Un vrai danger potentiel sur pattes. S'il ne vous intéresse pas, dites lui poliment d'aller voir ailleurs.

Comment parler avec les mecs dans un sexclub ?

Bien sur, c'est du tout cuit, vous êtes la pour les câlins. Mais selon que vous soyez sur la piste de danse, au bar ou dans la cruising zone, ce sera différent.

Aborder un mec au bar ou sur la piste de danse du sexclub

Le principal souci, c'est que le volume sonore est à fond ! Difficile d'aborder une personne, il va falloir lui hurler dans le tuyau de l'oreille ! Ou être très souriant et engageant et vous faire comprendre en bougeant beaucoup les mains. Comme en boite de nuit finalement ! Autre technique, le séduire par la danse ou le faire rire ou sourire. Homme qui rit déjà à moitié dans ton lit.

De quoi lui parler ? En général, ce sera assez direct, même si vous pouvez commencer par un sujet assez banal, mais vous savez tous pourquoi vous êtes la ! Donc lui dire qu'il vous excite ou qu'il vous attire au bout de quelques phrases ne sera pas mal vu.

Aborder un mec dans la cruising zone du sexclub

Dans la cruising zone du sexclub, les barrières sont abolies. Les hommes sont la pour faire l'amour donc ils vous matent ouvertement si vous leur plaisez. A vous de décider si vous souhaitez leur parler ou non. Parfois le service 3 pièces est bien en évidence, une vraie campagne de pub ! Soyez direct.

Les lumières sont souvent sombres, parfois rouges donc les détails sont masqués ! Et vous pouvez avoir de sacrés surprises quand vous verrez votre partenaire au grand jour !

Vous tournez souvent plusieurs fois pour voir qui sont les hommes disponibles, qui a envie de sexe, de se faire sucer, de se faire prendre, de sodomiser. Parfois vous suivez, parfois on vous suit. Ne suivez pas trop lontemps, cela mets les gens mal à l'aise, c'est une forme de harcèlement.

Les messages sont parfois codés : un regard, une porte ouverte peuvent suffire à expliquer que vous avez envie de sexe avec la personne.

Si personne ne vous plait au bar ou sur la piste de danse, direction la cruising zone et vice versa.

La cruising zone : lieu de sexe gay et de débauche

Souvent la cruising zone est située en sous sol. Ou à l'étage inférieur, le bar la piste de danse sont en haut, la cruising zone en bas !

Est-ce dans le but de cacher, de voiler ce qui s'y passe ? Comme une forme de honte ? Ou pour signifier qu'on change de lieu, la descente d'un étage permet aux hommes de se lâcher et de devenir plus bestiaux en s'adonnant au sexe dans un lieu ou personne ne les verra.

Ce sentiment est renforcé par la faible lumière dans la cruising zone : on cache, on s'adonne au sexe sans que cela ne se sache. Dans l'anonymat !

La majorité des gens sont la pour faire l'amour, ce qui explique que la piste de danse est souvent peu remplie. La cruising zone peut varier d'un lieu à l'autre, mais elle possède toujours des cabines pour faire l'amour, qu'elles soient ouvertes ou fermées.

Quels sont les équipements dans une cruising zone ?

Il peut aussi y avoir un labyrinthe des plaisirs avec des équipements : croix de saint andré, sling pour le fist, matelas ou support pour baiser en public, décor de prison, de cave, un glory hole pour vivre ses fantasmes. Cela varie d'un établissement gay à l'autre.

Faut-il apporter votre matériel ?

Adeptes des pratiques SM, du fist ou de toutes autres "pratiques extrêmes", prenez votre matériel. Les sexclub fournissent le gel lubrifiant anal, les préservatifs et le lieu mais pas le matériel. Seule exception, dans le cadre de soirée thématique, le sexclub précise s'il fournit les consommables et du matériel.

Parfois des accessoires comme des cockrings en silicone ou des cockslings (triple cockring) sont en vente au bar ou à l'entrée. De même pour l'achat du poppers possible à l'accueil ou au bar. Attendez-vous souvent à payer le prix fort, comme pour les consommations au bar.

Donc apportez votre pot de graisse pour le fist si vous appréciez cette pratique. Ou votre fouet en cuir si vous aimez fouetter un esclave. Enfin pour les passifs, deux accessoires excitent toujours beaucoup les actifs et leur donne le sentiment d'avoir le contrôle : le port de la cage de chasteté et le cul pré pluggé.

Comment interpréter l'attitude d'un mec dans la zone de cruising ?

Vous allez et venez dans la cruising zone, il y a des hommes seuls ou en couples qui déambulent ou attendent, qui vous regardent ou vous ignorent, les portes de certaines cabines sont ouvertes, comment vous comporter et interpréter au mieux l'attitude des autres participants ?

Dans une cruising zone, les décisions sont souvent une question d'instinct et de pratique. Elles sont rapides et liées au sexe, les participants font très vite leur choix, ne vous attendez pas à un peu d'humanité.

Parfois on vous rejette, d'un regard, d'un geste, la personne se détourne ou part. Vous ne comprenez pas toujours la raison, peut-être que vous n'êtes pas son type de mec, qu'elle ne vous trouve pas attirant, qu'elle a déjà fait l'amour et n'en a plus envie.

Ça fait partie du jeu et ça ne peut pas être pire que les applications de rencontre gay.

Pas grave, le sexe avec cette personne n'aurait sans doute pas été agréable, allez voir un autre homme.

Vous croisez un mec dans la zone de cruising

Un homme est appuyé contre un mur ou en train de marcher. Est-ce qu'il attend le bon partenaire pour faire l'amour ? Ou se repose-t-il ? Est-il actif ou passif ?

Essayez d'accrocher son regard et souriez amicalement. S'il vous répond, saluez et engagez la conversation. Peut-être est-il intéressé, a-t-il envie de sexe gay avec vous.

S'il détourne le regard, baisse les yeux, murmure une excuse polie ou dit "non", alors continuez votre chemin. Il arrive parfois qu'un homme vous dise "non" et revienne vers vous quelques minutes plus tard.

Un homme se branle

Il peut être actif ou passif mais il a très envie qu'on le suce ou de pénétrer un petit cul. Ou qu'on le mate pendant qu'il se masturbe en public. Proposez lui vos "services" si cela vous intéresse. Peut-être est-ce un actif dominant macho qui aime qu'on le serve ?

Un homme couché montre ses fesse

Cet homme est certainement passif et il a envie qu'on s'occupe de ses fesses. Observez le et s'il vous excite, rejoignez le, parlez lui et voyez si cette excitation est réciproque. Souvent ce genre de mecs apprécie beaucoup la pénétration, le physique lui est indifférent, donc vous pourrez lui faire l'amour.

Toutefois, si l'homme semble dormir, soyez attentif, il est peut-être vraiment en train de roupiller, épuisé par une nuit de sexe ou en pleine descente après un plan chems ! Auquel cas, laissez le.

Le mateur / voyeur

Tout ce que cherche un voyeur ou un mateur, c'est à être excité en regardant d'autres personnes faire l'amour devant lui. Comme s'il était au cinéma ou au théâtre mais dans la "vraie vie".

L'idée d'espionner l'intimité des autres l'excite beaucoup. Certains aiment toucher physiquement mais sans rien faire d'autre.

Autant dire que vous n'obtiendrez rien de lui. Par contre si l'idée d'être maté vous excite, c'est un parfait compagnon.

L'exhibitionniste

Le pendant du voyeur : il aime s'exhiber pendant que l'exhibitionniste se masturbe ou qu'il fait l'amour. Pour cela un sexclub gay avec une aire de cruising est parfaite.

Il y a du passage et des mecs intéressés qui ne manqueront pas de le mater, même s'ils se rendront vite compte qu'ils ne peuvent pas participer et s'en iront.

Le couple gay qui s'amuse

Un couple gay dans un sexclub ? Oui parce qu'ils ont envie d'un plan gay à trois ou de pure sexe gay à quatre ! Ou ils ont envie de s'amuser séparément, auquel cas vous ne vous rendrez que rarement compte qu'ils sont ensemble !

S'ils veulent un trio gay de sexe infernal, ils vont chercher un troisième mec. Pourquoi pas vous ? Leur abord sera plus difficile, vu qu'il faut plaire aux deux, mais c'est un plan rare !

La drogue dans le sexclub

Vous trouvez fréquemment de la drogue dans un sexclub. Il y a toujours moyen d'en faire entrer dans son slip ou dans d'autres zones qui échappent aux fouilles potentielles. Si fouille il y a !

Donc certains mecs que vous croisez peuvent être sous influence. Et leur comportement ne pas être très net ou logique. Restez loin d'eux.

Le mélange drogue et sexe peut produire de mauvais résultats : overdose, comportement violent, perte de tout repère ou de tout contrôle.

Et en cas de G Hole, de mauvais trip ou autre, personne ne vous viendra en aide, voir on abusera gratuitement de vous. Les gens sont bourrés donc ils font n'importe quoi, votre comportement sera au mieux vu comme "normal il est bourré".

Si vous tombez sur un mec qui est vraiment mal, soyez sympa et humain, aidez le. Restez avec lui le temps qu'il redescende de la ou il est perché.

J'ai même entendu quelques cas de mecs qu'on a gentiment laissé sur le trottoir, comme des poivrots. Sans appeler les pompiers. Parce que les propriétaires ne veulent pas que vous fassiez une overdose ou un malaise chez eux, alors autant vous mettre sur la voie publique. Au moins ils n'auront pas mauvaise presse et la police ou les médias ne viendront pas fouiller leurs affaires.

Les règles et les choses à savoir dans un sexclub

L’ambiance est volontairement sombre et rouge pour exciter votre désir et rendre les personnes plus attirantes. La nuit, tous les chats sont gris.

Pas de sexe sur la piste de danse ou au bar, si vous voulez baiser, direction les cabines de l'aire de cruising gay du sexclub. Pas de douche pour se rincer ensuite.

Les cabines sont souvent réduites à leur plus simple expression en France : quelques planches d'agglomérés, un matelas ou un banc matelassé, une porte qui ferme à clef et un éclairage. Le but est que vous puissiez faire l'amour et que l'endroit puisse se nettoyer rapidement ensuite. A l'étranger, notamment en Europe de l'Est ou en Espagne, c'est parfois le "grand luxe" en comparaison avec un vrai décor et des cabines confortables.

Ne vous attendez pas à "niquer" avec tous les mecs. Le sexe reste une option pour vous et pour eux. Vous pouvez refuser, partir ou demander de l'aide au personnel si ça ne va pas.

Buvez si vous en avez envie, mais gardez le contrôle de vos actes. Pensez à vous protéger et dégagez prestement les hommes qui tentent de vous imposer du sexe bareback ! Personne n'est immunisé contre toutes les IST et MST même avec la PREP.

Enfin vous restez le temps que vous voulez. Si vous avez fait l'amour mais que vous en avez encore envie ou que vous voulez danser, allez y. La seule limite, c'est l'heure de fermeture du sexclub (et la présence de partenaires). C'est un peu comme en boite, plus l'heure tourne, moins les mecs qui restent sont physiquement excitants et frais.

Avez-vous déjà été dans un sexclub ?
Racontez nous immédiatement votre expérience en commentaire !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*