Peut-on utiliser la salive comme lubrifiant anal ?

Peut-on utiliser la salive comme lubrifiant anal lors de la sodomie ?
Cela parait ambitieux, la salive est liquide, peu glissante, sèche vite.
En outre, le passif peut avoir l'anus serré, parce qu'il est stressé ou parce que sa morphologie lui donne un petit bassin.

Je vous explique ici comment utiliser la salive comme lubrifiant anal en lieu et place du gel lubrifiant anal.

D'abord il y a deux types de salive. Celle que vous avez dans la bouche, plutôt liquide et celle que vous trouverez au fond de votre gorge, plus grasse et épaisse. Elle permet une meilleure lubrification.
Les deux sèchent malheureusement aussi vite.

Comment obtenir cette salive située au fond de votre gorge ? De manière plutôt plaisante, en suçant votre partenaire en gorge profonde pendant de longues minutes. La gorge profonde stimulera la production de la salive.

En outre, si on boit suffisamment auparavant, on peut avoir de la salive quasiment à volonté et de bonnes préliminaires comme un anulingus ou des feuilles de rose et un doigtage en profondeur peuvent aider à une sodomie facile en faisant pénétrer de la salive dans l'anus et en aidant le passif à se détendre et à ouvrir plus grand son anus pour accueillir le sexe de l'actif.

Une chose toutefois : si vous utilisez des capotes, utilisez un gel lubrifiant à base d'eau. La salive ne lubrifie jamais assez les préservatifs et vous risquez d'avoir mal. Son utilisation est exclusivement réservée au sexe sans capote entre partenaires dans une relation sérieuse.
Heureusement, car la salive transmet les IST et les MST.
Autant utiliser cette technique avec votre amoureux et non avec un inconnu.

En synthèse, vous pouvez utiliser la salive comme lubrifiant anal lors de la sodomie, pourvu que ce soit la salive glissante présente au fond de votre gorge. Pour l'obtenir aisément, sucez votre partenaire en gorge profonde. La salive glisse mal avec un préservatif, utilisez la quand vous faites l'amour sans capote avec votre partenaire régulier.

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

3 Comments

  1. Cran-Gévrier le 18/09/2017

    Bonjour…
    Quel est votre prénom???…
    J’ai bien pris note de vos conseils en matière de lubrifiants.
    Malheureusement je ne pourrai plus sucer mon compagnon qui est décédé d’une maladie que tout le monde redoute. J’apprécie vos fins de texte « Bisou » et je souhaiterais vous connaître pour vous faire une « pipe et tout avaler » car votre vocabulaire est très excitant !!!
    J’adore le phallus !!! Dans la main pour le raidir, dans la bouche pour le lubrifier et lui titiller le gland et puis dans le cul pour le sentir fondre jusqu’à la prostate!!!!!!!!!!!!
    Oh j’en peu plus je vais jouir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J’ai envie de me sentir pénétré, faire masser l’anus à coup de gland et d’être par surcroît MAS-TURBé…
    Je souhaite ne pas vous avoir offensé avec mes fantasmes débordants!!!
    BISOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    A BIENTÔT DE VOUS LIRE… BISOUS…BISOUS…BISOUS!!!!!! Phil… pipes

  2. Annecy le 24/11/2017… Bonjour Jean-Claude, je me prénomme Philippe j’ai 65 ans et souhaiterais vous connaitre. J’habite Annecy en Haute Savoie et je suis retraité de La Poste.
    J’ai connu Salah un magrébin de 80 ans décédé d’une terrible maladie.
    Nous partagions à deux le même lit enrichis d’excellents moments émotionnels comblé de nuits paisibles.
    J’aime lire des autobiographies, les coquineries aussi mais j’ai horreur du porno où la femme se donne en spectacle… Ô Terreur Sébacée!!!
    J’ai choisi pour ce soir;
    Le bonheur dans le noir
    A nous enlacer.

    Ô Terreur Sébacé !!!
    J’ai désiré ta parure; Accepter ‘argenture; Dans mon fessier.

    Ô Terreur Sébacée!!! Tu m’uses et m’abuses; De nos deux mains entrecroisées; Quant aux deux autres s’amusent.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    Ta prunelle dans mes entrailles;
    A échauffé m a pensée;
    Entend ma voix qui braille.

    Ô Terreur sébacée!!!
    J’ai apprécié ta méduse;
    Parcourir le tracé;
    De mes tripes confuses.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    Tu as clos mon orifice;
    A présent c’est l’office;
    A me laisser sucer.

    Ô Terreur sébacée!!!
    En appliquant ta signature;
    Dans les tréfonds de ma nature;
    C’est à mes yeux la panacée.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    En choisissant ma créature;
    Entre nous soit en sûr;
    Rien ne s’est passé.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    Nous apprécions à deux la chose;
    Voudrais-tu que ma prose;
    Te soit à mon tour adressée?

    Ô Terreur Sébacée!!!
    Je ne crains pas que tu te refuses;
    Toute ma lance qui infuse;
    Est prompt à recommencer.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    A mon tour ce récital;
    Dans ton trou qui jouit et râle;
    Que mon foutre va déplisser.

    Ô Terreur Sébacée !!!
    Par ma trique que tu aimes;
    J’ai déposé mon sperme;
    Dans tes viscères récompensées.

    Ô Terreur Sébacée !!!
    Je reste dans ton réceptacle;
    Car j’apprécie le spectacle;
    A te voir trémousser.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    J’ai accompli et j’en suis sûr;
    Au derrière de ta devanture;
    Ma griffe très prononcée.

    Ô Terreur Sébacée!!!
    Je n’espère pas que tu te rétractes;
    A savoir le deuxième acte;
    De te laisser sucer.

    Ô Terreur Sébacée !!!
    Tout est fini pour ce soir;
    Aussi je garde l’espoir;
    Faire à repasser.

    Philippe Chaumont

    Joyeuse Fêtes

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*