Qu’est-ce qu’un power bottom ?

Qu'est-ce que le power bottom ?

Il y a plusieurs catégories de passifs ! Parmi eux le passif soumis ou lope qui ne vit que pour donner du plaisir à son partenaire mais en prends finalement assez peu physiquement lui même.

Et puis son opposé, le power bottom, un terme apparu il y a peu. Mais qu'est-ce que le power bottom ou passif agressif qui prend le pouvoir ?

Voyons d'abord d'ou vient le power bottom, ce qui l'a rendu célèbre et popularisé. Puis intéressons-nous à ce qu'est le power bottom. Comment agit un passif agressif et pourquoi l'être ? Ensuite nous verrons les conséquences parfois néfastes pour le passif.

Qu'est-ce qui a popularisé et rendu célèbre le power bottom ?

Les premiers power bottoms sont apparus dans les vidéos pornos gays. Ce sont les studios qui ont popularisé et rendu célèbre cette pratique en la poussant jusqu'à la caricature.

Ils avaient sans doute besoin d'un pendant au couple macho gay dominant et bourrin et petite crevette soumise, ils ont donc crée le power bottom et l'actif soumis.

Le power bottom typique est jeune (ou parait jeune) avec un air innocent, naïf, le parfait cliché du petit étudiant gay vierge à déniaiser. Pourtant une fois au lit, c'est le rallye de Monte-Carlo sous les draps.

Le jeune homme a un cul cambré à la peau lisse et douce avec des fesses à tomber à la renverse.
C'est un petit démon qui bouge sur tout ce qui saute. Pour l'illustrer, citons entre autres les acteurs pornos gays Johnny Rapid, Brent Corrigan (qui a même son masturbateur), Brent Everett, Brenner Bolton qui ont souvent incarné des passifs agressifs.

Qu'est-ce que le passif agressif ?

Le passif agressif ou power bottom est un passif qui prend le pouvoir sur son partenaire.
Pendant qu'ils font l'amour il prend les choses en main. Ce n'est plus le sexe de l'actif qui dirige les ébats, c'est l'anus du passif.
Son agressivité va s'exprimer par son comportement alors qu'il chevauche son partenaire, il prend le dessus.
A 4 pattes, plutôt que de rester statique, il agrippe son partenaire et fait des va et vient.
Il va également exciter l'actif en le guidant, en lui disant quoi faire "Vas y défonce moi profond, fais moi bien l'amour, juste la oui c'est bon" etc.

Il est censé être expérimenté et savoir bien se servir de sa bouche, de sa langue, de ses fesses et de ses doigts pour procurer et maintenir l'érection de son partenaire.
Les rôles sont donc totalement inversés c'est le passif qui prend du plaisir et l'actif qui en donne et subit.

Pourquoi être passif agressif ?

Etre passif agressif amène un couple à revoir complètement sa relation.
La relation est plus pimentée, il y a un transfert de pouvoir sexuel et une inversion des rôles.

C'est plus relaxant pour l'actif d'un point de vue psychologique. Il n'a plus à s'occuper de rien, c'est le passif qui est en charge, il gère le rythme et son plaisir sexuel.

L'actif doit lâcher prise et donner du plaisir à son partenaire, il se met à son service, même si cela peut être physiquement épuisant. Face à un passif gourmand, il va devoir se surpasser !

Les stimulations verbales et physiques sont aussi très excitantes pour l'actif, comparées à un passif qui fait parfois l'étoile de mer et se contente d'encaisser en geignant de temps à autre.
Enfin l'aspect nouveauté est également excitant.

Le power bottom ravalé au rang de salope gay ?

Le problème du power bottom est qu'il parle, agit mais aussi qu'il prend le pouvoir.
Il est amené à jouer un rôle à la partition physique et verbale exacerbées. En outre il ose, joue, provoque, s'il a envie d'un mec il ne se gêne pas pour le lui dire. Il aime le sexe et il le dit, en parle sans fausse pudeur.

Son vocabulaire demandant à l'actif de lui faire l'amour d'une manière ou d'une autre, de lui donner son sperme à boire est vu au travers du prisme de la société comme une incitation à la débauche.

De même le fait que qu'un passif censé être faible, fragile, soumis inverse totalement les rôles peut déplaire ou susciter la peur. Ceci sort des normes de la société. Alors qu'il ne fait que reprendre par effet miroir le comportement de l'actif bourrin macho TTBM avec un passif.

L'actif aura aussi peur face à ce comportement de ne pas pouvoir bander suffisamment longtemps et donc d'être vu comme un mauvais coup. Il doit sortir de sa zone de confort et tout donner. Ainsi il peut être tenté de prendre un complément naturel aphrodisiaque français pour assurer le coup.

Les mauvaises langues qualifient donc le power bottom de salope gay, parce qu'il ose vivre sa sexualité et assumer ses choix, alors qu'il n'est question que de plaisir.
Et aussi du courage et de la fierté que cela lui demande pour l'assumer et dire tout haut ce qu'il veut et ce qui lui fait du bien !

Les studios gays participent à ce phénomène en rabaissant les passifs soit au rang de faire valoir si c'est un passif soumis ou de salope gay si c'est un power bottom.

Pourtant personne n'oserait qualifier un actif qui se tape plein de mecs de salauds ! On le voit plutôt comme un étalon, voir on le jalouse. Alors qu'un mec qui parle du plaisir pris lors de sa dernière sodomie est mal vu. C'est une forme de misogynie gay.
Même la traduction de l'expression "power bottom" en français "passif agressif" est teintée de négativité ! Vivement que les choses évoluent.

Etes-vous un power bottom ? Vous avez des questions, des conseils pour les passifs agressifs ? Ou pour améliorer cet article ? Envie de parler de votre expérience ? Les commentaires sont ouverts !
Partagez cet article sur Facebook, Twitter et les réseaux sociaux pour accroître le nombre de réactions 🙂

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*