Comment vivre ses fantasmes ?

Nous avons tous des fantasmes ! Par définition un fantasme est irréel : comment vivre ses fantasmes ?

Bien souvent le plus dur reste de les exprimer à notre partenaire et de les vivre avec lui ! Comment vivre ce genre d'envie avec votre copain sans qu'il se vexe en apprenant que vous fantasmez sur les mecs TTBM alors qu'il est juste bien gaulé ? Et comment lui donner envie de vivre votre fantasme ensemble ?

Il va falloir y aller en douceur.
La bonne nouvelle c'est qu'entre mecs, ce genre de tabous est bien plus facile à dévoiler que si vous étiez hétéros ! Et qu'en plus vous partagez peut-être les mêmes envies. Les fantasmes des couples hétéros sont souvent plus éloignés. Il faut bien qu'être gay ait quelques avantages !

Première règle pour vivre ses fantasmes : édulcorez et modifiez un peu votre fantasme !

Vous rêvez d'un plan sur la machine en position essorage avec deux lascars ? Vous avez bien raison, C'est très excitant !
Mais il vaut sans doute mieux raconter à votre copain que vous fantasmez sur le fait de faire l'amour sur cette même machine (1200 tours/min quand même !).

Expliquez lui que cela vous rappelle des scènes de films d'amour, que les vibrations vont accroître les sensations de sodomie que vous ne l'avez encore jamais fait et que vous aimeriez bien qu'il soit le premier à partager ce fantasme avec vous. N'en dites pas plus, on a vite fait de blesser son partenaire sans le vouloir, les sujets sexuels sont assez glissants, on passe vite de la joie à la colère.

Il sera sans doute excité à l'idée d'être l'objet de vos fantasmes et vous pourrez du coup le réaliser ! En ce qui concerne l'infidélité (les deux lascars) les fantasmes sont justement la pour y pallier.

Seconde règle pour réaliser ses fantasmes : ne demandez pas l'impossible !

Les fantasmes n'ont en général pas de limites mais si vous voulez les réaliser, il faut que ce soit matériellement possible ! Sinon bonjour la frustration !
Vous rêvez d'enduire le sexe de votre homme de nutella puis de le lécher jusqu'à ce qu'il soit bien raide ? Pas de problèmes, c'est super facile à réaliser et très agréable !

Mais si vous rêvez d'un plan dans un lieu public, c'est un peu plus dur ! D'abord parce que votre cher et tendre n'est pas forcément d'accord, ensuite parce qu'il y a quelques risques supplémentaires, comme de se faire ennuyer par des inconnus ou de se faire prendre par la police avec une amende à la clef pour exhibition sur la voie publique.

Troisième règle, vivre ses fantasmes, c'est révéler ses secrets

Si vous lui parlez des vos fantasmes, implicitement vous vous exposez aussi aux siens : il vous en parlera sans doute 🙂
Apprêtez vous à le contenter & à vivre de vrais expériences ! Cela renforce votre intimité et votre communication sexuelle.

Toutefois révéler ses secrets peut avoir de sérieuses conséquences, surtout si vous avez des envies inattendues pour votre partenaire. Votre fantasme peut blesser votre couple, car votre partenaire peut refuser de vous suivre. Il peut aussi se remettre en cause ou être traumatisé, avoir peur de vous parce qu'il ne vous comprend pas ou plus et rejette votre fantasme.

Quatrième règle : pour atteindre ses fantasmes, le tact s'impose

Si votre mec n'a pas le physique des beaux garçons du calendrier des rugbymen, ne lui avouez pas que ces mecs vous excitent comme pas possible !
Sinon bonjour la réaction potentielle (même s'il le sait pertinemment) ! On va passer du plaisir aux larmes et à la colère ou au mieux à de l'amertume.

Ayez du tact, édulcoré un peu vos propos.

Cinquième règle : la réalisation d'un fantasme peut-être décevante

De la théorie à la pratique, de ce que votre cerveau imagine, génère comme sensations, à la dure réalité, il y a parfois un fossé énorme.

Réaliser un fantasme peut s'avérer décevant, parce que ça ne se passe pas comme prévu, comme vous vous l'étiez imaginés, les émotions et les sensations éprouvées sont différentes de vos rêves. Et pour cause ..

Sixième règle : un fantasme n'est jamais qu'un rêve

Ils ne sont pas tous réalisables ! Ce n'est pas demain la veille que vous pourrez être transporté au septième ciel par Jason Statham ! Ou que vous pourrez réaliser un scénario d'enlèvement et de bondage.
Ne forcez pas votre partenaire : c'est son droit de ne pas partager les mêmes envies que les votres.

Un fantasme doit rester un fantasme : c'est aussi sa nature de casser les règles de la bienséance & surtout de ne pas être forcément être réalisable. Un fantasme fait parti de votre imaginaire et ne doit pas forcément en sortir.

Septième règle : ne réalisez surtout pas tous vos fantasmes

Gardez en toujours deux ou trois inassouvis , ils pimenteront votre imagination et vous pourrez faire appel à eux quand vous faites l'amour pour accroître votre désir ou votre orgasme.

Amusez vous bien ! Qu'en pensez-vous ? Donnez-vous votre avis et posez vos questions dans les commentaires.

Cet article vous a plu ?

Abonnez-vous pour recevoir tous nos articles !

15 Comments

  1. J’avais le fantasme d’un gang bang pas trop violent, mais suffisamment « énergique » et ça revenait souvent à mon esprit, lors de mes masturbations et mes godages solitaires. J’ai voulu le réaliser en allant dans un sauna gay, malgré la désapprobation d’un ami, qui me disait que j’allais me faire assaillir, mais j’ai tout de même tenté le coup et ça n’a pas raté. A peine étais je entré, que 3 mecs d’une cinquantaine d’années sont venus m’aborder. Un quatrième les a rejoints, un black avec une belle bite circoncise. J’avais décidé de me laisser faire et ils m’ont emmené dans une salle où déjà d’autres mecs baisaient. Nous nous sommes installés sur un podium, où on pouvait tout mater et ça a commencé. J’ai sucé la bite black, puis une autre et les quatre à la suite, pendant que quelques doigts pénétraient mon cul, puis le black m’a soulevé, m’a assis sur sa bite qui a lentement disparu dans mon cul. Ils m’ont enculé l’un après l’autre, pendant que je perdais la tête à devoir sucer tant de bites, puis ils ont tous giclé sur moi et m’ont « abandonné », l’anus douloureux et le visage couvert de sperme. Ce n’est pas très « joli », mais j’avais envie de me sentir souillé et dominé. Je n’ai pas été déçu, mais je n’ai pas renouvelé l’expérience. Depuis, je suis en couple et mon chéri m’a promis de me présenter certains de ses amis !

    • Quelle belle description, on s’y croirait, c’est excitant !
      C’est un fantasme assez classique chez un passif, celui de la domination, de n’être qu’un trou sailli par plusieurs mecs à la queue leu leu et de se sentir sali, dominé, utilisé puis jeté au rebut pour plus d’humiliation.
      Oser vivre ses fantasmes est difficile, il y a un monde entre le fantasme gay et la réalité.
      Vous avez sauté le pas bravo !

  2. Merci, ma prochaine idée de réalisation de fantasme: le fist ! Et j’ai déjà acheté un plug gonflable pour préparer mon petit trou au « traumatisme », Hi Hi…!

  3. J’ai très envie d’être fisté, jusqu’à aujourd’hui j’ai déjà pris 5 doigts dans le cul, mais le poignet n’est pas passé. Je « travaille » le passage avec mon plug gonflable. Dans l’idéal de mon fantasme, j’aimerais que nous soyons au moins trois, avec un fisteur et un autre que je sucerais et qui me sucerait aussi; je m’imagine les jambes en l’air, un poing dans mon anus et du sperme plein le visage…!!! Woaaaaaw…!

    • Si vous avez déjà pris 5 doigts dans le cul, alors vous n’êtes pas loin du fist, mais les derniers centimètres sont souvent les plus durs !
      Par contre j’espère que votre partenaire avait bien coupé ses ongles et les avait limés puis qu’il avait désinfecté ses mains ou qu’il avait mis des gants en latex pour le fist avant de vous enfoncer 5 doigts dans le cul pour vous permettre de vivre votre fantasme !
      Sinon bonjour les bactéries, les microbes, les IST et les MST. Et on ne plaisante pas avec cela.

      Idem pour les blessures et les fissures anales qui peuvent vous emmener aux urgences et vous priver de sexe pendant des mois.

      Un plan à trois avec un fisteur et un homme qui vous suce pendant que vous le sucez est un beau fantasme mais il ne vaut mieux pas le tenter.
      La membrane de l’anus et de l’intestin est très fine, si elle perce suite à un faux mouvement pendant que vous sucez ou vous faites sucer, votre vie est en danger.
      Un fist demande de la concentration et du calme de la part des deux joueurs, vous êtes dans votre bulle, sans distraction extérieure, c’est plus sage et vous pourrez jouer plus longtemps.
      Après tout le fantasme n’est pas toujours réalisable, il est la pour stimuler notre libido !

  4. Mon chéri a tenté de me fister récemment, après que je lui ai parlé de nos correspondances. Cinq doigts sont effectivement entrés, mais il manque peu pour que le poignet passe, et même si c’était un petit échec, j’ai tout de même pris un pied d’enfer, un orgasme anal génial ! La suite un peu plus tard, je pense !

  5. La persévérance paie, j’ai goûté très récemment (aujourd’hui donc) le plaisir du fist ! Les siestes d’été sont souvent câlines et après m’avoir longuement léché l’anus et inséré 4 doigts sans aucune difficulté, le pouce les a rejoints et le poing de Chéri a fini sa course au fond de mon rectum ! Et sans graisse, ni gel, juste de la salive et du plaisir qui est devenu progressivement d’une intensité encore jamais ressentie ! Un mélange de sensations physiques, mais aussi mentales, car on ne reçoit pas le poing de quelqu’un dans le cul tous les jours ! Et tout ça réuni, imaginez donc l’orgasme ! Merci pour vos conseils, j’ai l’honneur et l’avantage d’avoir été fisté !

    • Bravo !!!
      Vous avez vécu vos fantasmes et avez été fisté !
      Vous ne précisez pas, mais je suppose que vous aviez fait un lavement anal et que votre partenaire portait un gant en latex pour le fist ou avait les ongles bien coupés et limés !
      C’est rare de pouvoir se faire fister à la salive, mais la chaleur du mois d’aout et la décontraction d’une sieste coquine aident sans doute beaucoup !
      Il ne reste plus qu’à explorer plus profondément cette pratique et à vivre tous vos autres fantasmes ! 🙂

  6. Merci pour vos encouragements, mais c’est aussi un peu grâce à vous que j’ai persévéré ! Je n’avais pas fait de lavement anal, puisque ça ne devait être, au début, qu’une sieste banale mais qui a « dégénéré » et le fist n’était pas prévu. De même que le gant, les mains de Chéri ne sont pas énormes et ses ongles toujours coupés à ras. J’ai été surpris qu’elle puisse pénétrer mon rectum et surtout, j’ai adoré cette sensation d’être « rempli » par une main et un bras, presque jusqu’au coude !!!
    Quant à « explorer plus profondément » cette pratique, Chéri en est ravi et très motivé pour « approfondir » (hummmm…) et moi, très en attente des plaisirs que cette merveilleuse pratique peut apporter, car l’orgasme a été très fort et j’ai éjaculé aussi !
    Merci !

    • Une main et un bras presque jusqu’au coude lors d’un premier fist ?
      Pour une première fois c’est une révélation, en général les débutants ne dépassent pas le poing dans le rectum !
      Heureux que ça se soit aussi bien passé !

      Pour vos prochaines fois, n’hésitez pas à pratiquer le lavement et limez bien les ongles de votre chéri ou portez des gants c’est plus sage. Il ne faut pas que les ongles abîment vos muqueuses anales ou vous blessent. De même prévoyez du gel pour aller plus profond dans le gros intestin 🙂

      Mon conseil pour vivre votre fantasme de fist à fond ? Prenez votre temps et communiquez, dites ce que vous ressentez et ce que vous allez faire, la paroi intestinale est fragile.

      L’orgasme lors d’un fist est beaucoup plus fort qu’un orgasme lors d’une sodomie, le passif peut même ressentir plusieurs orgasmes à la suite, sans éjaculer à chaque fois (orgasme sec ou interne). Et comme un fist peut durer des heures, puisqu’un bras ne débande jamais, je vous laisse envisager les possibilités !

      De son côté, votre chéri devrait prendre beaucoup de plaisir à réaliser son fantasme de vous pénétrer et de vous contrôler et dominer complètement avec un poing et un bras.

      J’attends la suite de vos aventures et de vos fantasmes avec passion 🙂

  7. Je suis du sud, j’exagère un (tout petit) peu, mais l’intensité du plaisir était telle…
    Depuis, nous avons réitéré le fist, avec du gel et le plaisir a été encore plus intense que la première fois, puisque j’ai éjaculé alors que ma queue n’a presque pas été sollicitée…imaginez l’orgasme, ça venait de partout, l’anus, l’éjac, sans compter le mental ! Quel bonheur de sentir sa main au plus profond de mon rectum !
    La prochaine étape sera d’être fisté en suçant une bite, Chéri a un pote antillais très bien monté, qu’il m’a promis d’inviter… C’est un des fantasmes que j’aimerais réaliser. Dès que ça sera fait, je vous en parlerai.
    Soit dit en passant, je trouve votre blog très sympa et j’avoue que les termes échangés m’excitent et qu’il m’arrive de me masturber en les lisant…c’est même le cas présent ! Chouette !

    • Se faire fister et sucer un antillais très bien monté en même temps, c’est excitant et ça va vous permettre de vivre un nouveau fantasme.
      Mais demandez à votre ami black gay TTBM de se tenir très tranquille quand vous le sucez, ou de vous remplir doucement la bouche.
      Si vous bougez trop, ou s’il est trop bourrin, il y a un risque de blessure interne.
      La paroi de l’intestin est fine, un trop grand mouvement ou une pression trop intense pourrait aboutir à une rupture et à beaucoup d’ennuis !
      Et nous tout ce qu’on veut c’est prendre du plaisir et vivre nos fantasmes à fond 🙂

  8. J’ai déjà réalisé pas ma de mes fantasmes (me faire baiser par un arabe TTBM, me faire baiser sur un parking autoroutier, me faire baiser par un routier dans la cabine de son camion, me faire baiser dans des toilettes publiques, devant la femme de mon amant du jour, par plusieurs mecs TTBM,…).
    Il y a un fantasme que je n’ai pas e’core réaliser, c’est de me faire baiser par un ou plusieurs blacks TTBM aux couilles bien remplies qui me prendrai(en)t bareback et se viderai(en)t au fond de mon cul.
    S’il y en a qui sont intéressés et savent recevoir chez eux ou dans un lieu insolite et discret, je me déplace (uniquement) facilement dans le triangle Charleroi, Namur, Givet.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*