8 choses à savoir (absolument) sur l’anulingus

anulingus glacé
comment faire un anulingus

L’anus est une zone repoussante au premier abord mais oh combien intéressante, parce qu’elle contient de nombreuses terminaisons nerveuses et des zones extraordinairement érogènes qu’un bon coup de langue peut réveiller et rendre très réceptif. Et on parle de plus en plus, même dans Cosmo  oh ! Il y aurait également eu un anulingus entre Bill Clinton et Monica Lewinsky ! L'anulingus est à la mode et pas seulement dans la communauté gay.

Mais exciter l’anus seul ne va pas envoyer votre partenaire au septième ciel, il va falloir stimuler d’autres zones érogènes en même temps pour y arriver. Voyons ensemble comment.

L’anulingus ou la feuille de rose : qu’est-ce donc ?

L’anulingus c’est la pratique qui consiste à lécher l’anus de son partenaire. Elle est l'objet de pas mal de légendes urbaines et d'histoires glauques plus ou moins inventées

En général on stimulera en parallèle l’anus et le périnée. L’anulingus donne autant de plaisir que les autres pratiques, voir plus et amène jusqu’à l’orgasme, mais il met plus de temps à faire effet que la stimulation des organes génitaux. C'est un excellent préliminaire !

L’anulingus nécessite donc beaucoup de confiance dans son partenaire et pour certaines femmes ou hommes, c’est un tabou absolu, notamment parce qu’elles ou ils trouvent cela sale.

Quelle hygiène pour faire un anulingus ?

Cette zone est riche en bactéries (mais moins que la bouche) donc autant faire un petit nettoyage de printemps avant de commencer à s’amuser.

Pas forcément en se faisant un lavement, mais simplement en se passant un gant de toilette avec du savon ou un jet d’eau au niveau de l’anus, voir des lingettes nettoyantes pour bébé.

Cela peut aussi être l’occasion d’une douche coquine à deux pour obtenir un anus qui sent bon le savon et un partenaire déjà pré excité et détendu par la douceur des caresses et la chaleur de l’eau chaude.

Une fois le lavage effectué, on peut aussi vérifier que tout va bien en insérant un doigt dans l’anus. Et si vous voulez que ça sente bon, pourquoi ne pas étaler d'un coup de pinceau une peinture corporelle aromatisée ?

Ceci vous donnera confiance en vous et vous aidera beaucoup pour la seconde étape

Etre détendu et confortable

Avant toute chose, assurez-vous que votre partenaire a envie que vous lui léchiez l’anus. Posez lui des questions sur ses attentes, ce qu'il aime, ne soyez pas timide. Une bonne relation sexuelle, c’est d’abord de la communication. Et continuez pendant que vous le léchez, laissez le vous guider.

Comme nous en avons parlé un peu plus tôt, il ne faut pas aller directement lécher l’anus mais bien prendre son temps et ne pas hésiter à multiplier les détours pour que cette petite fleur s’ouvre.

Ma technique, c’est de commencer par embrasser et lécher mon partenaire doucement, des pieds jusqu’à l’anus. Remontez lentement, en vous attardant à l’arrière du genou, une zone érogène sous exploitée mais très réceptive. Utilisez la chaleur de votre souffle, votre langue évidemment et vos mains pour caresser et stimuler les zones érogènes du corps de votre partenaire, tout en cheminant, le nez au vent, vers son anus.

Le but est de le faire frissonner autour de son anus et de lui donner des sensation très jouissives. N’hésitez pas à être original, à revenir sur les zones qui le font le plus frissonner ou gémir et surtout ne soyez pas radin sur la quantité de salive que vous utilisez.

Plus il y en a plus ça glisse et plus c’est excitant pour votre partenaire et plus il se détend. Pensez à bien vous hydrater avant.

La technique pour faire l'anulingus

On arrive sur le théâtre du plaisir : l’anus.

Commencez par caresser les fesses et écartez les délicatement, laissez couler votre salive sur ce petit trou, pour qu’elle y pénètre, qu’elle le réchauffe. N’y mettez pas encore les doigts, ça viendra plus tard.

La salive est capital, on n’en met jamais assez surtout si vous envisagez la sodomie ensuite.

Allez y avec le plat de la langue, délicatement, mollement, comme si vous léchiez une glace. Léchez ses fesses, mordillez les doucement, faites des ronds avec votre langue autour de son anus.

Utilisez également la chaleur de votre souffle : une fois que les fesses sont humides, elles sont bien plus réceptives à la température et au vent. Donc soufflez sur une zone érogène peut être extrêmement agréable. Attention ne sortez pas le sèche cheveux non plus, il faut que ça reste humide et glissant.

Vous pouvez maintenant utilisez le plat et la pointe de votre langue. Amusez-vous à dessiner des formes sur les zones érogènes, afin de stimuler votre partenaire en permanence mais de varier les zones. Vous pouvez aussi jouer sur la vitesse.

Le plat de la langue apaise, le bout excite, soyez joueur et taquin avec votre partenaire.

Enfin vous pouvez aussi aspirer l’anus avec votre bouche avant de le relâcher puis recommencez. Effet garanti.

Et si on y mettait les doigts ?

Pourquoi pas faire pénétrer votre doigt dans son anus ? Humidifiez le avec votre bouche, puis enfoncer le doucement dans les fesses de votre partenaire tout en continuant à le lécher. Cela ajoute une touche de piment supplémentaire et vous pouvez stimuler la prostate. Ce qui peut lui donner un orgasme et ou le faire éjaculer.

Et si on y mettait la barbe ?

La barbe ! Le contact peut être absolument magique avec la peau dans le cas d’une barbe douce mais il peut aussi être extrêmement irritant si vous avez la barbe dure.

Il vaut mieux en parler avant et se contenter d’exciter la peau des fesses, l’anus est bien trop sensible pour cela.

Que faire de vos mains pendant l’anulingus ?

Si vos mains ne font rien, honte sur vous !

Caressez son corps, ouvrez ses fesses pour vous enfoncer plus loin dans son anus, soulevez votre partenaire pour lui faire sentir votre force, votre détermination et le pousser à se livrer à vous et à s’abandonner à vos caresses.  C’est vous le "mâle alpha dominant" : cet abandon lui permettra d’atteindre plus facilement la jouissance.

Vous pouvez aussi donner quelques claques ou fessées sur ses fesses si votre partenaire aime cela, les secouer, les palper, tout est bon pour lui donner plus de plaisir.

Par contre je vous déconseille de le masturber si vous voulez le pénétrer rapidement, car l’excitation fait se refermer l’anus. Toutefois, elle accroit les sensations, ce qui est très intéressant.

Et si on changeait de position ?

Il y a beaucoup de possibilités pour un bon anulingus.

Vous pouvez demander au receveur de se mettre à 4 pattes, de bomber ses fesses et de vous présenter son anus.

Ou bien le mettre sur le dos comme une tortue, les jambes en l’air, de façon à le pousser à se relâcher.

Ou encore lui demander de s’asseoir sur votre visage pour le laisser contrôler et dominer la situation.

Ou enfin essayez un nouveau 69 avec un anulingus et une fellation ou un anulingus double.

L’anulingus n’est pas très compliqué à mettre en pratique. Il nécessite toutefois une excellente hygiène. Enfin, sachez qu’il peut, comme la fellation, être source de MST.

Et vous, avez-vous déjà pratiqué ? Parlez de votre expérience dans les commentaires

4 Comments

  1. Très utiles conseils pour l’anulingus !

    ….sauf, l’idée d’aspirer l’anus avec sa bouche… je l’ai fait une fois mais ne recommencerai plus, car… devinez ce qui est sorti de l’orifice… pour atterir dans ma bouche… beuhhhh

  2. Pratique que j’adore en tant qu’actif que passif. Si c’est très bien fait la jouissance peut aller jusqu’à l’orgasme. Certains n’y crois pas , mais je peux vous assurer que j’ai déjà joui du cul !!!

  3. J’ai léché l’anus de mon partenaire, il était tellement exité qu’il a pété,ensuite extrêmement exité qu’un morceau de caca est rentré dans ma bouche.J’ai dégusté!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*