Comment faire une gorge profonde ?

Mise à jour le 03/04/2018

C'est impossible de réaliser une gorge profonde ! Ca me donne envie de vomir, je n'arrive pas à respirer ! Comment faire une gorge profonde ?

Une gorge profonde, surtout si votre partenaire est un actif TTBM, ça ne s'apprend pas du jour au lendemain. Une gorge profonde requiert de l'entrainement.

Comment s'entrainer à faire une gorge profonde ?

La première chose qui gêne lors d'une gorge profonde, c'est l'envie de vomir. La seconde, c'est l'impression d'étouffer.

Comment lutter contre l'envie de vomir ?

Première chose à faire : lutter contre l'envie de vomir. C'est un phénomène normal et un réflexe physique.
Quand le sexe passe la glotte. il remplit entièrement la gorge, vous étouffe et vous donne des hauts le coeur.
On peut y remédier en décontractant la gorge pendant la fellation.

Autre astuce, avaler le sexe comme si c'était un aliment (mais sans les dents).
Tirer la langue quand le gland pénètre la bouche aide beaucoup.

Pour vous aider, pratiquez doucement avec une banane ou un mini concombre (cinq fruits et légumes par jour). Vous pouvez aussi utiliser un gode, bien nettoyer avec un nettoyant antibactérien pour sextoy.

Augmentez progressivement la taille.

Se conditionner à décontracter sa gorge et avaler prend entre quelques jours et un mois. Bientôt l'envie de vomir disparait. Bravo, vous avez réussi !

Comment respirer pendant une gorge profonde ?

Pendant une gorge profonde, on a l'impression d'étouffer. Comment respirer pendant une gorge profonde ?
Parlons anatomie : vous avez la gorge et vous avez l'oesophage. Entre les deux, il y a le pharynx.
C'est la zone ou le sexe de votre partenaire descend quand vous le sucez en gorge profonde.

Collé au pharynx, il y a l'épiglotte. C'est un organe qui permet au corps de bloquer la respiration si par erreur un objet est coincé dans le pharynx.
Quand la verge de votre partenaire descend dans votre pharynx, la respiration se bloque automatiquement.

Le travail est double : pour vous et pour votre partenaire.
Votre partenaire doit vous regarder et ne pas garder trop longtemps son sexe dans votre bouche. Il doit faire des mouvements lents de va et vient dans votre gorge et votre pharynx.

Vous devez apprendre à travailler votre respiration. Inspirer quand sa verge entre dans votre bouche et expirer quand son sexe en ressort. Et retenir votre respiration entre les deux. La natation peut vous aider.

Ensuite comme pour la natation, quand vous nagez la brasse coulée ou le crawl, vous remontez à la surface pour reprendre votre souffle. Vous faites aussi des pauses au bout de quelques longueurs.
C'est la même chose avec la gorge profonde. Reprenez votre souffle de temps à autre, excitez son gland avec votre langue, jouez avec ses bourses avant de reprendre vos va et vient sur son sexe en érection.

Comment se positionner pour une gorge profonde ?

La meilleure position reste au dessus de l'actif allongé tête bêche dans la position du 69 gay. Ainsi vous maîtrisez la situation. Et l'actif peut exciter le passif en léchant ses zones érogènes.
L'actif est allongé, le passif est tête bêche, à quatre pattes au dessus de lui. Il descend et suce à son rythme.

Autre solution, autre position du kamasutra gay pour faire une gorge profonde, le passif s'allonge sur le dos.
Sa tête, penchée en arrière, dépasse légèrement du matelas.
L'actif se place au dessus de lui debout ou à genoux sur le lit et introduit son sexe dans la gorge du passif.
L'actif doit faire preuve de beaucoup de douceur et de délicatesse.

D'abord parce qu'il écrase de son poids le passif.
Ensuite, il ne voit pas bien quand son partenaire a besoin de reprendre son souffle.

Puis cette position est très dominante et écrasante pour le passif, cela peut lui faire peur.
Enfin parce qu'en plus de gérer la taille du sexe au fond de sa gorge, le passif doit maitriser l'excitation de l'actif et le guider pour qu'il ne l'étouffe pas.
Plus le sexe de l'actif est large et long, plus c'est compliqué.

Comment réaliser une gorge profonde ?

Commencez par lécher son gland et son frein. Puis, langue tendue, faites entrer son gland dans votre bouche, en bavant bien pour faciliter la glisse. Un sexe recouvert de salive glisse mieux.
Aspirez et avalez doucement ce sexe. Aspirez l'air permet de respirer et d'avaler le pénis plus facilement.

Descendez doucement jusqu'aux bourses. Ecoutez le gémir et entrainez vous à faire passer le gland dans votre œsophage. Entrer, sortir, entrer. Il gémit à chaque passage.

Faites ressortir le sexe doucement en le serrant des lèvres et en expirant par le nez. Puis recommencez. Pensez à bien garder votre souffle. Ce sera lent au début, mais vous accélérerez une fois aguerri.

Une gorge profonde n'est pas si facile à réaliser mais avec de la pratique, de l'envie et un peu de maîtrise, vous y arriverez aisément. Et quand vous sentirez tout le plaisir que vous procurez à l'actif, vous n'en serez pas peu fier. Il en redemandera même. Une vraie arme de persuasion 😉

Comment faire une gorge profonde : le mode d'emploi pas à pas

Voici comment faire une gorge profonde facile, étape par étape :

1) L'actif en érection s'allonge sur le dos
2) Le passif s'installe tête bêche et à quatre pattes au dessus de lui
3) Le passif ouvre la bouche, tire la langue et lèche le gland de l'actif
4) Langue toujours sortie, en inspirant, il aspire doucement en bavant le sexe tendu de l'actif dans sa bouche
5) Si le sexe est trop gros, le passif remonte en expirant par le nez puis redescend plus bas pour s'habituer
6) Aspirez et avalez le pénis en érection en douceur en décontractant la gorge
7) Une fois parvenu aux bourses, le passif fait entrer et sortir le gland de son oesophage en retenant sa respiration
8) Le passif remonte ensuite doucement en expirant par le nez et en gardant ses lèvres serrées
9) Retour au point 3) ou 4) selon vos préférences

Aimez-vous faire des gorges profondes ? Est-ce que cela vous plait ? Partagez et commentez cet article !

4 Comments

  1. Bonjours à tous, jusqu’à 3O ans j’étais dans l’incapacité d’exécuter une pipe gorge profonde, c’était odieux. Des propositions m’avaient été faites par mes partenaires, plus ou moins adroites où maladroites. Haut de cœur immédiat, contraction abdominal, envie de vomir, peur d’étouffer par excès de salive, sentiment désagréable d’humiliation et d’asservissement,larmes, bref j’y étais rétif, tant pis pour de nouveaux plaisirs. J’aimais à la passion lors de ma seconde longue relation,mon ami tentais régulièrement de m’y conduire et très excité un jours de moi même je tentais l’expérience. Dépucelage de gorge, qui dura longuement, et m’offrit toutes sortes de plaisirs et une violente palette d’émotions auxquelles se mêlait le plaisir intense de mon ami. Très vite ne souffrant plus des inconvénients, uniquement préoccupé et sensible à ses avantages, je répétais dès lors l’opération régulièrement, nous avions plusieurs rapports sexuels par jour, et moi qui n’aimais que modérément la suce je me découvris à l’adorer pour la plus heureuse satisfaction de mon ami. Depuis longtemps nous nous sommes quittés et perdus, après lui je n’ai plus jamais pu m’en passer, comme la sodomie, c’est un acte de fête, de joie, d’ivresse qui toujours me transporte et galvanise mes mecs. Sans retenu on s’offre, un jeu grisant d’accueil, de don, de partage. un pacte. J’adore et ils adores. Il faut simplement le désirer, sans entraves, librement se vivre, céder à ses désirs et aller au fil et aux cours des expériences se rencontrer, et découvrir bien évidemment l’autre

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*